Fournisseur de Services Applicatifs

INDEX SRC="icones/mail5.gif" width="32" height="32"> SUIVANT

Explications (ASP):
 "
Application Service Provider" ou  "Fournisseur de Services Applicatifs", lesquels  services sont  délivrés via le réseau. 

L'abréviation ne doit pas être confondue avec la
technologie de Microsoft qui, sous le même sigle "ASP" désigne les "Active Server Pages". 

L'
ASP qui nous intéresse recouvre à la fois les prestataires et hébergeurs qui fournissent ces services et le marché  que ces services représentent. 

  Par extension  les "services ASP" désignent les applications que l'on peut utiliser en ligne,  devenant  ainsi locataire de ces logiciels.

Origine:
L'ASP a  été lancé par les hébergeurs et les éditeurs;  les premiers cherchent à vendre autre chose que de l'espace disque , les seconds tentent, de commercialiser du logiciel en direction des PME 

Pour les éditeurs de progiciels de gestion intégrés comme SAP notamment, qui commencent à saturer le marché des grands comptes, ces PME  peu équipées, représentent une cible id&ale. L'argumentaire de l'ASP est censé les convaincre.

Avantages de l'ASP: 
1 L'ASP promet aux entreprises de pouvoir utiliser des logiciels qu'elles ne peuvent  installer dans leurs murs par manque de moyens . 

2 Les utilisateurs accédant depuis un navigateur Web à ces applications, l'entreprise n'a pas à se préoccuper de déployer ces dernières.

3 La maintenance , dans ce cas de figure,  est à la charge de l'intégrateur - hébergeur du service;  les PME qui n'ont pas  de service informatique  y trouvent ainsi  leur compte. 

4 Côté budget, l'ASP présente l'avantage de donner une bonne visibilité puisque les services sont généralement commercialisés sous la forme d'un abonnement mensuel et par utilisateur. 

L'utilisateur n'a donc pas à gérer des coûts de maintenance aléatoires.

Différence entre l'info gérance et l'externalisation:
C'est simplement une affaire de nuances:
Les notions d'infogérance et d'externalisation sont utilisées pour des ressources qui dépassent le cadre informatique. 

 1
Dans le cas d'une externalisation de ressources informatiques, l'utilisateur reste propriétaire de ses applications, même s'il en confie l'administration à des tiers. 

 2 Avec l'ASP, l'utilisateur n'est plus propriétaire des applications qu'il exploite pour traiter ses données. 

 3 L'autre différence entre infogérance et ASP : C'est que le second est né avec Internet.

Pour diffuser une application par Internet:
Deux cas de figure:
 
1 - Soit l'application a été spécifiquement écrite à cette fin, en s'appuyant notamment sur une architecture dite à "trois niveaux" (Serveur Web/Serveur d'Applications/Bases de Données). 
 
2 - Soit il s'agit d'une application existante sur laquelle est ajouté un serveur comme Metaframe de Citrix. 

Ce type de logiciels est capable de déporter sur un navigateur Web l'affichage d'une application qui s'exécute sur un serveur. 

Les logiciels supportent toutefois plus ou moins bien ce type d'exploitation et doivent parfois être modifiés.

Obstacles auxquels se heurte de l'ASP :  
1 - Le premier et le plus important, se trouve du côté des télécommunications:
Le fait de s'appuyer sur des services ASP pour assurer le fonctionnement d'une entreprise,  suppose  une connexion haut débit permanente. Les coûts de  télécommunications  peuvent être difficiles à supporter  pour  les clients. 

2 - Le deuxième concerne  le modèle économique des fournisseurs
La commercialisation de services ASP (des services vendus à quelques unités et pour quelques centaines de francs) demande de s'appuyer sur un réseau de distribution.

On pense bien entendu aux distributeurs informatiques mais aussi à des interlocuteurs proches des entreprises comme les experts-comptables. Dans tous les cas, la constitution d'un tel réseau demande du temps. 


3 - Le troisième obstacle est  d'ordre psychologique
En optant pour l'ASP, une entreprise confie la disponibilité de ses données (qui ne sont plus dans ces murs) à un tiers. Côté sécurité, ce dernier doit donc donner toutes les garanties possibles. Mais la confiance qu'en est elle ?

Google


  < HAUT DE PAGGE